• Un réseau international de villes céramiques

  • Un budget de 301 millions

  • 401 associations subventionnées par an

  • Centenaire 1914-1918

  • Centenaire de 1914-1918

Accueil Municipal and civil life Finances municipales

Les finances municipales


Envoyer à un ami


Depuis l’exercice 2017, la Ville de Limoges a fait le choix de l’efficacité en votant le budget primitif dès le mois de décembre, permettant ainsi aux services municipaux d’engager leurs actions dès les tous premiers jours de l’année.
Elle a également fait le choix de la transparence en ayant matérialisé l’ensemble de ses champs d’activité sous un format de Politiques/Programmes/Actions qui sert désormais de structure à la présentation et gestion des budgets.

Le budget primitif 2018 s’inscrit dans un contexte économique et financier rappelé lors du Débat d’Orientations Budgétaires du 16 novembre dernier qui a peu évolué depuis, même si le débat parlementaire sur le Projet de Loi de Finances 2018 apporte quelques clarifications.
Dès 2014, la Ville de Limoges avait pris la mesure du défi qui se présentait à elle dans un contexte budgétaire contraint. Notre ambition était claire : maîtriser au plus vite nos dépenses de fonctionnement et maximiser nos recettes y compris par le levier fiscal.
Le choix porté par la Municipalité a été de prioriser l’épargne sur l’emprunt, l’autofinancement ainsi dégagé lui permettant d’une part, de garder un niveau d’investissement élevé et d’autre part, de contribuer au désendettement de la Ville.
Cette décision a finalement anticipé les nouvelles dispositions inscrites au Projet de Loi de Finances pour 2018 en termes d’objectifs d’économies et de désendettement d’ici 2022.

Le budget 2018 s’inscrit totalement dans la poursuite de cette démarche :
-    Une augmentation de l’épargne nette de 1,5 M€ par rapport au budget 2017, notamment grâce à une optimisation des dépenses de fonctionnement et à un remboursement d’emprunt plus faible.
-    Ajoutée à une augmentation des recettes d’investissement, elle permet de financer près de 40 M€ d’équipements et de réduire le besoin d’emprunt de 5,5 M€.

 

Téléchargez

La présentation brève et synthétique du BP 2018
Le rapport de présentation du BP 2018
Le BP 2018

Envoyer à un ami


 

 

 

Le Compte Administratif est le bilan financier de l’année et il retrace l’ensemble des recettes et des dépenses réalisées au cours de l’exercice. Voté par l’assemblée délibérante, il permet de constater et d’analyser l’utilisation qui a été faite des deniers publics.

D’un montant de 167,6 M€, les recettes de fonctionnement 2016 ont connu une baisse de 1,1 M€ par rapport à 2015.
En cause principalement la perte de 3,3 M€ de la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) avec la poursuite de la baisse de dotations de l’Etat. Au global, en trois ans, la Ville a perdu quasiment 8 M€ de DGF, soit 23% du montant 2013.
Les recettes exceptionnelles liées au solde de l’opération d’aménagement de la ZAC de l’Hôtel de Ville ainsi que les bons résultats obtenus en matière de gestion ont permis de limiter l’impact de cette baisse des dotations.

En effet, le travail d’optimisation des dépenses engagé dès 2014 par la Ville a permis de réduire les charges de fonctionnement de 1,6%, notamment en matière de lutte contre le gaspillage de l’énergie et des fluides (économies de 0,8 M€). A cela s’ajoute les conditions d’emprunt en 2016 qui permettent à la Ville de réduire les charges d’intérêt de 0,4 M€.
Conséquence de la création de la régie personnalisée de l’Opéra, la masse salariale de la Ville a été réduite par le transfert des personnels occasionnels à l’Opéra.

La Ville de Limoges a donc pu dégager en 2016 une épargne brute de 13,3 M€, en augmentation de 4,7 % par rapport à 2015.

En matière d’investissement, les dépenses d’équipement sont en diminution par rapport à 2015 du fait de la suspension en 2016 des travaux du Stade, soit 10,8 M€ de dépenses en moins sur ce projet.
Ces investissements ont notamment été financés par le recours à l’emprunt à hauteur de 14 M€.

Enfin la Ville s’est légèrement désendettée grâce à deux opérations de remboursement anticipé d’emprunt. L’encours restant dû au 31 décembre 2016 s’établit donc à 120,9 M€, soit –2,8% par rapport à fin 2015.
Au regard de l’épargne brute dégagée, cela représente un ratio de désendettement de 9,1 années, inférieur au seuil d’alerte de 10 ans.

 

Téléchargez :

La présentation brève et synthétique du compte administratif 2016
Le rapport de présentation du compte administratif 2016
Le compte administratif 2016

Envoyer à un ami


Subventions versées et prestations en nature accordées aux associations au titre de l'année 2017

Consulter la liste

Envoyer à un ami


Liste des marchés publics conclus en 2015 en application de l'arrêté du 26 décembre 2007 modifié par Arrêté du 21 juillet 2011 (article 133 du code des marchés publics)


Téléchargez la liste