Accueil Actualités Cadre de vie

Cadre de vie


Envoyer à un ami


Consultez le sans attendre

Le nouveau guide du stationnement à Limoges vient de paraître. Il sera distribué à partir du 2 janvier dans vos boîtes aux lettres avec le n° 123 de votre magazine municipal "Vivre à Limoges" et l'agenda culturel "2 mois à Limoges".

 

Envoyer à un ami


Extinction de l'éclairage public expérimentée à partir du 18 décembre dans le jardin Jean Fiacre à Beaune les Mines

Soucieuse de diminuer sa consommation énergétique et de lutter contre la pollution lumineuse, la Ville de Limoges (qui depuis le 1er janvier 2017 dispose de la compétence « éclairage public ») poursuit son expérimentation d’extinction de l’éclairage public une partie de la nuit au jardin Jean-Fiacre situé à Beaune-les-Mines, à partir de 21 heures.


Pour rappel, depuis le 8 juin, la Ville expérimente l’extinction de l’éclairage public :
- à partir de 23 heures sur le parc de stationnement Bichet, situé entre les bords de Vienne et la rue de Nexon;
- et à partir de 2 heures du matin sur l’esplanade du Mas Jambost, située à proximité du gymnase Henri-Normand et de l’espace associatif Lucien-Neuwirth.


Ces phases de test s’inscrivent également dans une démarche de développement durable car il faut savoir que la durée de vie moyenne d’une lampe est estimée à quatre ans environ.
En matière de consommation électrique, 1 800 000 € sont dépensés chaque année pour l’éclairage public, auxquels s’ajoutent annuellement 720 000 € de maintenance.


L’expérimentation menée devrait permettre d’évaluer les résultats obtenus à la fois en termes d’économie et de développement durable et d’appliquer ensuite cette mesure à d’autres secteurs identifiés où l’éclairage de nuit pourrait ne pas s’avérer nécessaire.

Envoyer à un ami


La ville de Limoges labellisée pour la 3ème année consécutive

Pour la troisième année consécutive, la Ville de Limoges obtient le label « Écoréseau de chaleur » décerné par l’association AMORCE pour ses deux réseaux de chaleur du Val de l’Aurence et de Beaubreuil. La remise des récompenses aura lieu le mercredi 13 décembre à Paris lors des Rencontres nationales des Réseaux de chaleur.


Le label « Écoréseau de chaleur » créé par l’association AMORCE en 2013 distingue les collectivités pour leurs réseaux de chaleur répondant à trois critères :

- Environnemental : une chaleur distribuée issue pour plus de 50% des énergies renouvelables et de récupération*,
- Économique : une facture globale de chauffage pour l’usager final inférieure à la solution de référence (basée sur le prix du gaz),
- Social : une participation des associations de locataires au conseil consultatif des services publics locaux.


* À Limoges, 98% de la chaleur distribuée par le réseau de chaleur de Beaubreuil est issue d’une source d’énergie de récupération (combustion des déchets) et 78% de celle distribuée par le réseau de chaleur du Val de l’Aurence est issue d’une source d’énergie renouvelable (biomasse constituée majoritairement de plaquettes forestières provenant de la filière bois locale).


Créée en 1987, l’association AMORCE constitue le premier réseau français d’information, de partage d’expériences et d’accompagnement des collectivités en matière de politiques Énergie-Climat des territoires et de gestion des déchets. Elle accompagne les collectivités maîtres d’ouvrage des réseaux de chaleur et les représente au niveau national pour leur donner les moyens réglementaires, juridiques, techniques, fiscaux et économiques de développer et faire vivre leurs réseaux. Elle est largement reconnue au niveau national pour sa représentativité, son indépendance et son expertise dans ses trois domaines d’actions (déchets, énergie et climat, réseaux de chaleur).

Envoyer à un ami


Réception par Philippe Duron, Président du Conseil d'orientation des infrastructures, d'une délégation concernant la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse, mercredi 29 novembre 2017.

Près de 60 Maires, Présidents de Départements, Région et Parlementaires demandent l’inscription prioritaire de la ligne Paris‐Orléans‐Limoges‐Toulouse (POLT) dans la future Loi d’Organisation des Mobilités Ouvertes le 19 septembre dernier, les Assises nationales de la mobilité vont permettre de définir les investissements à réaliser en matière d’infrastructures de transports au cours des 10 prochaines années.

Dans ce cadre, 24 parlementaires, 16 Maires, 8 Présidents de Départements, plusieurs représentants de Régions ainsi que l’association Urgence ligne POLT ont déjà signé une déclaration commune (texte et liste des signataires en fichiers joints). D’autres signatures sont en cours de réception.

Au‐delà du soutien massif qu’elle a reçu, cette déclaration est aussi une première puisqu’elle propose une position commune à tous les Territoires de POLT.

Afin de passer à une phase active, la déclaration a été remise ce 29 novembre à Philippe Duron, Président du Conseil d’orientation des infrastructures, qui devra préparer la future Loi d’organisation des mobilités (1er semestre 2018) et en assurer le suivi. Le rôle du conseil sera déterminant puisqu’il aura la charge de proposer une planification des investissements sur 10 ans.

Philippe Duron a présidé la commission « Mobilités 21 » en 2012 et 2013 ainsi qu’en 2015, la mission Trains d’Equilibre du Territoire (TET) avec la charge de prioriser les projets d’infrastructures et de renouveler les matériels roulants.

La délégation reçue ce 29 novembre au secrétariat des Assises nationales de la mobilité a notamment défendu l’urgence des travaux de régénération et, au‐delà, de modernisation sur la ligne. Les principaux enjeux étant le relèvement sensible des vitesses avec un programme d’investissement à engager dès
2020‐2022, afin de gagner, avec des trains neufs, 40 à 45 minutes de Paris à Toulouse dont 30 minutes sur la section Paris‐Limoges mettant ainsi Limoges à 2h30 de Paris, voire légèrement moins pour un ou deux rapides directs, et ce avant 2025.


La délégation reçue par Philippe Duron était composée de :
Serge Descout, Président du Département de l’Indre, initiateur de la démarche
Pascal Coste, Président du Département de la Corrèze
Valérie Simonet, Présidente du Département de la Creuse
Michel Autissier, Président du Département du Cher
Valérie Rabault, Députée du Tarn‐et‐Garonne
Aurélien Pradié, Député du Lot, Conseiller régional Midi‐Pyrénées, Languedoc‐Roussillon
Emile‐Roger Lombertie, Maire de Limoges
Charles‐Eric Lemaignen, représentant le Maire d'Orléans, 1er Vice‐Président de l'AdCF, Vice‐Président du GART, Conseiller communautaire d’Orléans Métropole
Chantal Monjoint, Adjointe au Maire de Châteauroux
Jean‐Claude Sandrier et Jean‐Noël Boisseleau, Président et Vice‐Président d’Urgence ligne POLT

Envoyer à un ami


Envoyer à un ami


Envoyer à un ami