Accueil Actualités Musée de la résistance

Actualités

Publiée le 19 Juin 2017

Culture

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. Envoyer à un ami

Musée de la résistance

Exposition "la vie à en mourir. Lettres de fusillés 1941-1944" du 24 juin au 30 septembre.

Réalisée par le musée de la Résistance Nationale de Champigny-sur-Marne, cette exposition présente les lettres de Résistants fusillés et aborde l’engagement de ces hommes et femmes pendant la Seconde Guerre Mondiale pour lutter contre l’assujettissement du pays par une puissance ennemie.


Ainsi, avec cette exposition, les visiteurs entrent dans la sphère de l’intime de ces résistants qui se sont sacrifiés pour des valeurs qui nourrissaient leur combat et les dépassaient : la liberté et la patrie.
Ces hommes et ces femmes avaient tous en commun un courage et une croyance quasi religieuse d’un avenir meilleur pour leur famille et pour les générations futures. Ils étaient profondément certains que leur sacrifice apporterait un jour la liberté. Leurs dernières lettres sont un hymne à la vie.


Le public pourra donc découvrir dans cette exposition le destin de ces gens simples, devenus des héros tout en gardant leur dignité et leur humanité jusqu’à leur dernier souffle. Honneur, fierté et devoir sont les derniers mots que les visiteurs pourront lire sur ces ultimes messages.


L’exposition "La vie à en mourir. Lettres de fusillés 1941-1944" a été conçue à l’origine par le musée de la Résistance Nationale de Champigny-sur-Marne. Les visiteurs suivent l’itinéraire d’un condamné tout en découvrant sous forme graphique dix lettres de fusillés. Ces dernières lettres reflètent la diversité des situations, des opinions, des croyances telles qu’elles existaient dans la Résistance.
En parallèle, le musée de la Résistance de Limoges propose également un éclairage local à partir de figures symboliques. Ainsi, les visiteurs pourront suivre la politique répressive de Vichy à travers quelques documents juridiques et policiers Haut-Viennois sortis pour la première fois des réserves du musée.


La scénographie se décompose en quatre séquences : l’univers carcéral, le processus de condamnation des suppliciés, la solidarité et enfin, la lumière de liberté. L’exposition initiale est également complétée par la présence plastique de sculptures contemporaines qui jalonnent les salles.


Horaires d’été depuis le 15 juin de 10 h à 18 h tous les jours, fermé le mardi
Tarifs : plein 4 € - Réduit 2 €




Retour à la liste des actualités || Voir les archives