Accueil Actualités Projet de reconstruction de l'EHPAD Marcel Faure

Actualités

Publiée le 01 Septembre 2017

Séniors

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. Envoyer à un ami

Projet de reconstruction de l'EHPAD Marcel Faure

Dans le cadre du Programme de Rénovation Urbaine (PRU) de la Bastide et du projet La Bastide 2020, la Ville de Limoges a décidé de réaliser un nouveau projet pour l’EHPAD Marcel Faure. Actuellement situé au 32 rue Francis Chigot, l’EHPAD sera en effet totalement reconstruit sur l’allée Seurat.

Afin de répondre au mieux aux besoins des personnes âgées et du personnel, ce nouveau site favorisera une meilleure fonctionnalité et une diversification de l’offre de services. Les travaux de ce nouvel équipement dédié aux personnes âgées débuteront en septembre 2018, pour un coût estimé à 13 865 000 euros.

Une nouvelle capacité d’accueil

L’augmentation de la population âgée dépendante de Limoges a rendu nécessaire l’augmentation du nombre de places en EHPAD. La structure actuelle présente d’autre part une surface insuffisante de locaux communs, que ce soit en surfaces à vivre ou en surfaces à destination des professionnels.

Ce projet permettra ainsi d’accroître le nombre de chambres, passant de 104 places dont 44 en chambres doubles, à 120 chambres individuelles d’une superficie moyenne de 20 m2.

Le nouvel EHPAD intégrera également de nouveaux services : un service de soins infirmiers et un d’aide et d’accompagnement, tous deux gérés par le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de la Ville de Limoges.



Une nouvelle conception

Réalisé par le Cabinet BVL Architecture, ce projet prendra la forme architecturale d’un « H » et s’élèvera sur trois niveaux.

Cette conception symétrique permettra à la fois au bâtiment de s’inscrire parfaitement dans le milieu urbain du quartier de La Bastide mais également d’être fonctionnel et adapté aux besoins du personnel et des résidents. Dans chaque aile se trouveront 30 chambres avec une exposition Est/Ouest, toutes situées à proximité d’une salle à manger. Au total, 116 places en hébergement permanent et 4 en temporaire seront proposées.

Les espaces de vie, peu pratiques auparavant, seront pensés pour limiter les déplacements et faciliter l’accès pour les résidents. Le rez-de-chaussée sera quant à lui réservé au personnel (pour les fonctions logistiques et administratives) et aux salles d’activités pour les résidents et les habitants du quartier.

Un style actuel

Le style de l’architecture sera sobre, en harmonisation avec le projet de l’entrée de ville prévu dans le PRU La Bastide 2020. Favorisant l’ouverture du quartier et la qualification de ses espaces publics, le projet sera composé de formes simples et de matériaux durables.

Ces aménagements s’inscrivent en effet dans une démarche qualité environnementale, avec :
- des choix de produits, systèmes et procédés de construction en vue de limiter les impacts sur la santé et l’environnement ;
- une orientation réfléchie et optimisée ;
- des principes bioclimatiques appliqués à l’architecture du projet ;
- une gestion de l’énergie et de l’eau afin de maîtriser les consommations.

D’autre part, les chambres seront entièrement pensées autour du résident, qui pourra personnaliser la sienne pour recréer une ambiance proche de celle de son domicile.



Une multitude de services

Au-delà de la reconstruction du bâtiment, la Ville de Limoges prévoit aussi de nombreux services dédiés à la population âgée du quartier notamment : la restauration, de nombreuses animations et l’entretien du linge.
Dans les chambres, tous les équipements seront repensés pour préserver l’autonomie du résident (salle d’eau sécurisée et adaptée, service de domotique pour guider le résident la nuit) tout en privilégiant un cadre chaleureux.

Concernant les extérieurs, une terrasse sera proposée aux résidents et des jardins seront également aménagés en plusieurs lieux de vie favorisant le bien-être. Tous ces espaces seront reliés par un parcours permettant une promenade sécurisée.

Ces aménagements comporteront des dispositifs ergonomiques afin de limiter les chutes, faciliter la circulation des personnes à mobilité réduite et l’accès à des jardinières de cultures spécialement dédiées.




La Bastide 2020 : le réaménagement du quartier de La Bastide

 

Dans le cadre de la convention signée avec l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine, le réaménagement du quartier de La Bastide « Bastide 2020 » a été acté afin d’améliorer la qualité de vie des habitants, la mixité sociale et l’image du quartier. L’accent a été mis sur l’ouverture et la requalification du quartier, le projet s’articulant autour de deux axes principaux : la diversification de l’habitat et l’amélioration du cadre de vie.

Fruit de l’association entre la Ville de Limoges, Limoges Métropole, et Limoges Habitat, ce projet d’envergure - dont les travaux ont été officiellement lancés le 15 juin 2017 par Émile Roger Lombertie, maire de Limoges, Gérard Vandenbroucke, président de Limoges Métropole et Bruno Genest, président de Limoges Habitat - repose sur une redéfinition des espaces publics, dans un souci de lisibilité et de mise en cohérence des fonctions résidentielles et collectives.
Les conditions de déplacements, avec une optimisation du service de transport urbain, et de stationnement des résidents s’en trouveront améliorées. Les cheminements piétons seront également sécurisés et plus adaptés avec notamment la prise en compte des normes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite (P.M.R.). L’offre de services sera également améliorée.
La Bastide 2020, c’est aussi la diversification de l’offre de logements avec la démolition de grands ensembles, la création de maisons individuelles et d’une résidence, et l’amélioration de la qualité de services des résidences existantes.

État d’avancement des différentes opérations La Bastide 2020

- Travaux de résidentialisation du secteur Degas (opération portée par Limoges Habitat, déléguée en réalisation à Limoges Métropole) : travaux
en cours d’achèvement. Réception des travaux avant la fin de l’été 2017.
- Démolitions des barres Pissarro et Seurat (Limoges Habitat) : actuellement en cours, achèvement du remblaiement prévu fin septembre 2017.
- Restructuration du centre commercial actuel en pôle de santé et de services (concession d’aménagement confiée par la Ville à la SELI) avec :
> Déménagement du bureau de Poste dans un bâtiment modulaire à l’angle des rues Seurat et Degas du 12/07 au 30/07 (fermeture du bureau le temps du déménagement)
> Démolition du local actuel de la Poste : travaux prévus d’août à septembre 2017
> Début des travaux sur le pôle de services : prévus à l’automne 2017
- Principaux travaux de réseaux sur le coeur de quartier (rues Pissarro, Detaille, Manet) : en cours, jusqu’à fin septembre pour la rue Manet
- Travaux sur le carrefour Schuman (Limoges Métropole) : en cours depuis juillet jusqu’à fin novembre 2017 pour la partie Sud ; et de janvier à mai 2018 pour la partie Nord
- Travaux de création de la voie de transport en commun, du pôle d’échanges et des nouvelles voies de desserte routière et piétonnes (Limoges Métropole) : début des travaux prévue fin septembre 2017.
- Travaux de résidentialisation (Limoges Habitat) : secteurs Manet du n°1 au n°3, secteur Pissarro 46/48 et 54/56 et secteur Véronèse : début des travaux à la rentrée 2017. Secteurs Pissarro 40/42, et secteur Manet 5/7 : début des travaux début 2018. Puis secteur Pissarro 11/25 : 2e trimestre 2018.
- Travaux d’amélioration de la qualité de services (halls, ascenseurs, parties communes) (Limoges Habitat) : secteur Manet (1,3,5,7) : de février à janvier 2018, secteurs Pissarro et Véronèse : début des travaux prévus début 2018.
- Création d’une résidence de logements à l’angle du boulevard Schuman et de la rue Degas : (Dom’aulim) : début des travaux en septembre 2017.
- Création de 12 maisons en accession sociale (Dom’aulim) : les terrassements ont commencés en avril 2017, reprise des travaux à la rentrée 2017.

S’inscrivant donc dans ce programme plus large de renouvellement urbain de l’ensemble du quartier de La Bastide, le projet du nouvel EHPAD Marcel Faure est également financé par le Conseil Départemental de la Haute-Vienne à hauteur de 2 400 000 euros et par l’ARS Nouvelle Aquitaine pour un montant de 350 000 euros sur ses fonds propres et 500 000 € sur ses fonds CNSA. Les travaux débuteront en septembre 2018, la fin des travaux étant prévue pour juin 2020.



Retour à la liste des actualités || Voir les archives