Accueil Actualités Rentrée scolaire 2017/18

Actualités

Publiée le 04 Septembre 2017

Jeunesse éducation

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. Envoyer à un ami

Rentrée scolaire 2017/18

Emile Roger Lombertie, maire de Limoges a visité ce lundi 4 septembre plusieurs écoles à l'occasion de la rentrée scolaire : école maternelle Corgnac, école élémentaire Henri Aigueperse, école élémentaire Condorcet, écoles maternelle et élémentaire Les Bénédictins.

La rentrée scolaire en chiffres

Effectifs de la précédente rentrée (2016)

Pour mémoire, à la rentrée précédente (2016 / 2017), on recensait :
En maternelle : 155 classes soit 3 908 élèves
En élémentaire : 248 classes soit 5 949 élèves
Soit au total un effectif de 9 857 élèves pour 403 classes.

→ Les effectifs pour la rentrée 2017/2018 ne pourront être connus que le jour de la rentrée.

Pour cette rentrée scolaire 2016-2017, Limoges compte 64 directions d’écoles, réparties de la manière suivante :
• 30 écoles maternelles
• 30 écoles élémentaires
• 4 écoles primaires (maternelle et élémentaire)
à noter : + 3 classes en 2017 et + 12 CP dédoublés

Coût de l’éducation en 2016

Pour l’année 2016, le coût de l’éducation par élève était de 2 420 € (2 903 € en maternelle et 2 102 € en élémentaire), ce qui représente un coût global annuel pour les finances municipales de 23,85 millions d’euros.

Sur ces 23 850 000 €, 58 % concernaient le temps scolaire (personnel des écoles, achats, fluides, travaux, classes d’environnement et sorties scolaires) et 42 % les activités périscolaires (restauration, garderies du matin et du soir, études, ateliers).
L’évolution du coût moyen par élève est de + 4,3 %.

Dédoublement des classes de cp dans les écoles d’éducation prioritaire

Avec l’objectif 100 % de réussite en CP, le Gouvernement a souhaité mettre en place dès la rentrée 2017 une nouvelle mesure dans les réseaux d’éducation prioritaire : les CP dédoublés. À Limoges, les services de la Ville ont travaillé en étroite collaboration avec ceux de l’Éducation nationale pour organiser les 12 nouvelles classes en fonction du nombre d’élèves, soit environ 400 inscrits en CP en 2017 dans 12 écoles situées en REP + (Réseau d’Éducation Prioritaire Renforcée) mais aussi en REP (Réseau d’Éducation Prioritaire Renforcée). A Limoges, 4 écoles du REP+ Bastide/Vigenal (René Blanchot, La Bastide, René Descartes et Vigenal) sont concernées auxquelles s’ajoutent donc 8 écoles de REP (Joliot Curie, Aigueperse, Madoumier, Jean Le Bail, Jean Montalat, Les Homérides, Marcel Proust, Gérard Philipe).
Au-delà de la nécessité de trouver des locaux pour accueillir ces nouvelles classes, la mise en oeuvre de cette mesure a occasionné la réorganisation de plusieurs écoles, engendrant des déménagements de mobilier qui ont dû être gérés dans des délais particulièrement courts par les services techniques de la Ville. Cette opération, qui n’avait pas été prévue au budget 2017 de la Ville, nécessite par ailleurs d’acquérir du mobilier et bon nombre d’outils pédagogiques nécessaires.

La sécurisation des écoles : une priorité

Afin d’améliorer la sécurité des écoles, la Ville de Limoges a fait le choix de déployer son système de vidéoprotection avec l’implantation de 60 caméras aux abords de 43 écoles (maternelles et/ou élémentaires) publiques ou privées. 9 caméras ont déjà été posées lors des phases précédentes, restent 51 caméras à installer dont 32 nouvelles installations (soit 24 écoles) font l’objet d’une demande d’autorisation, car elles sont situées en dehors des périmètres déjà autorisés.

Pour cette rentrée de septembre 2017, 7 écoles sont déjà équipées (soit 9 caméras) :
• Jules Ferry (3 caméras), Léon Berland, Jeanne-d’Arc, Victor-Hugo, Jean-Montalat, Montmailler, Marcel-Madoumier

D’ici la fin de l’année 2017, 9 écoles supplémentaires seront équipées (soit 12 caméras) :
• Landouge, Condorcet /Roussillon, Beaupeyrat, Jean le Bail, Odette Couty (Grand Treuil), Edouard Herriot nord et sud, les Homérides et Montjovis
Le déploiement se poursuivra également au cours de l’année 2018.

Refonte des rythmes scolaires : place à la concertation

Conformément aux engagements pris par le Président de la République et suite à l’annonce officielle du ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, les communes qui le désirent pourront revenir sous certaines conditions à la semaine de quatre jours dans les écoles dès la rentrée prochaine.

Afin de prendre le temps de la réflexion et la meilleure décision pour les enfants, la Ville de Limoges a décidé de maintenir les rythmes scolaires actuels pour l’année scolaire 2017-2018.

Émile Roger Lombertie, maire de Limoges et Vincent Jalby, adjoint au maire en charge des affaires scolaires, en ont informé en juin dernier tous les parents d’élèves du cycle primaire à Limoges. Dans le courrier qu’ils leur ont adressé, ils précisent vouloir engager une consultation de l’ensemble des acteurs éducatifs, et notamment des parents d’élèves, afin de déterminer les futurs rythmes des enfants dans les écoles municipales pour la rentrée 2018-2019.

Mesures de carte scolaire pour la rentrée 2017-2018

A la suite de la décision de carte scolaire du Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale, les modifications suivantes interviennent à compter de la rentrée scolaire 2017/2018 :

● OUVERTURES DE CLASSES
- Maternelle Corgnac (6 classes au lieu de 5)
- Maternelle Les Bénédictins (4 classes au lieu de 3)
- Maternelle Montmailler (4 classes au lieu de 3)
- Elémentaire Condorcet (8 classes au lieu de 7)
- Elémentaire Joliot-Curie (12 classes au lieu de 11 plus une ULIS)
- Elémentaire Marcel Madoumier (7 classes au lieu de 6)
- Elémentaire Le Vigenal (6 classes au lieu de 5)

● FERMETURES DE CLASSES
- Maternelle Condorcet (8 classes au lieu de 9)
- Maternelle Carnot (3 classes au lieu de 4)
- Maternelle Landouge (7 classes au lieu de 8)
- Elémentaire Les Bénédictins (6 classes au lieu de 7)

● OUVERTURE DE POSTE
- Ouverture dans le cadre du dispositif « plus de maîtres que de classes »
Elémentaire Léon Blum (1 poste)

● TRANSFERT DE CLASSES
- L’Unité Pédagogique pour Enfant Allophone Arrivant (UPEAA) de l’élémentaire Edouard Herriot est transférée à Joliot-Curie

Le guide «Autour de l’école»

La Ville de Limoges édite chaque année une brochure intitulée « Autour de l’école » destinée aux parents et à leurs enfants. Sont recensés, sur ce support tous les renseignements pratiques concernant les services gérés par la direction de la Jeunesse (inscriptions scolaires et périscolaires, ramassage scolaire, garderie du matin et du soir, restauration scolaire, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement…) et les prestations proposées par la Ville dans les domaines de la culture, des nouvelles technologies, des loisirs ou des sports pouvant être pratiquées à Limoges.

La Ville de Limoges l’a édité et distribué à l’ensemble des familles dès le mois de juin.
Guide téléchargeable ici

Nouveautés de la rentrée : la réouverture du restaurant scolaire Montmailler et des travaux en cours au restaurant scolaire de la Bastide

A Limoges, la restauration scolaire des écoles municipales est organisée à partir de 17 cuisines qui préparent les repas pour environ 5 300 élèves. A ce jour, 20 sites scolaires sur les 36 que compte la Ville sont dépourvus de restaurants si bien que pour déjeuner plus de 1 800 élèves doivent se déplacer en bus spécialement affrétés. Ce transport qui représente une dépense annuelle de l’ordre de 400 000 €, est source de fatigue pour les enfants.

Sous l’impulsion du maire de Limoges, un programme pluriannuel de restructuration globale de l’offre de restauration scolaire a donc été engagé. Il vise à réduire progressivement le nombre d’élèves transportés quotidiennement et à mettre en place des solutions architecturales et organisationnelles afin de mieux répondre aux normes actuelles en matière d’hygiène et de sécurité alimentaire.

La préparation de repas par des cuisines équipées pour produire en liaison froide et la livraison de repas dans les écoles qui sont aujourd’hui dépourvues de cantine permettront de répondre à ce double objectif.

L’objectif est de moderniser certains restaurants scolaires pour qu’ils deviennent des sites de production et d’aménager des salles de restauration équipées d’offices dans les écoles qui en sont dépourvues, soit en rénovant d’anciens restaurants scolaires délaissés ou affectés à d’autres usages, soit en aménageant des réfectoires dans des espaces disponibles.

Ainsi, la rénovation du restaurant scolaire Montmailler, fermé en 2011 en raison de son état de vétusté, s’inscrit dans cette démarche. L’actuel bâtiment a été aménagé pour y installer une salle de restauration pouvant accueillir 300 convives en deux services, tandis que l’ancienne cuisine a été équipée en cuisine satellite pour remettre en température les repas préparés au restaurant de Beaublanc et livrés sur place en liaison froide.

Détails des travaux réalisés

Les travaux concernant le site de Montmailler ont consisté à :
- restructurer la cuisine en cuisine satellite pour la remise en température des plats,
- réaménager la salle à manger pour accueillir les enfants de Montmailler (soit 165 enfants par service),
- créer un bloc sanitaire pour les enfants et un sanitaire pour les personnes à mobilité réduite,
- créer des espaces réservés au personnel :

• un vestiaire mixte, avec sanitaire, douche et une cabine de déshabillage,
• une réserve pour les produits d’entretien,
• un sas livraison des bacs gastro, équipé d’une grande armoire froide et d’une armoire négative,
• un office froid équipé d’une armoire froide et un plan de travail,
• un office chaud équipé d’une plancha, d’un four mixte, d’un four de remise en température et d’un plan de travail,
• une plonge équipée d’un lave-batterie et vaisselle,
• une réserve pour la vaisselle.

- le bâtiment a été entièrement restructuré sauf la couverture-zinguerie :
• réfection du chauffage,
• réfection de l’électricité,
• doublages thermiques en périphérie du bâtiment, projection de laine minérale dans les combles,
• création d’une VMC pour les sanitaires et vestiaires du personnel,
• cloisons en placoplâtre,
• traitement acoustique sur les parois et le faux-plafond pour la salle de restaurant,
• faux-plafond pour le bloc sanitaire et le vestiaire du personnel,
• cloisons et plafonds de la partie cuisine en panneaux alimentaires,
• sol de la cuisine en carrelage,
• revêtement de sol des autres locaux en PVC compact hétérogène haute technologie sans phtalate avec faible émission de COV (TVOC<50 ug/m3) - classé A+,
• mise en peinture des murs avec une peinture minérale d’intérieur - - classé A+,
• menuiseries double vitrage,
• réfection de l’enduit en façade et mise en peinture des modénatures,
• réalisation d’un accès pour les personnes à mobilité réduite.

Montant des travaux : 570 000 € TTC
Mobilier et matériel de cuisine : 150 000 € TTC


Entreprises mobilisées :
Massy, Eiffage, Blanchon, Fornieles, Desplombins, Lecomte, Gendre, AEL, Guillet, 3F peinture, Tout pour le Froid, Art steel et les chauffagistes des Ateliers bâtiments.

> A noter : des travaux également en cours au restaurant scolaire de la Bastide
Le restaurant de la Bastide accueille 408 enfants provenant des écoles Bastide, Blanchot et Couty. Trop exigu pour continuer à fonctionner dans de telles conditions, celui-ci deviendra une cuisine satellite. Les cuisines vont être restructurées et rénovées pour faciliter le régime froid établi dans les cuisines de Beaublanc. Les repas seront ensuite réchauffés dans les locaux de la Bastide. Les travaux, d’une durée de 4 mois ont débuté cet été en juillet et devraient s’achever en octobre.
Montant estimé des travaux : 90 000 € TTC

Restauration scolaire, tarifs 2017 et nouveautés

La Ville de Limoges compte désormais 18 restaurants scolaires où sont servis en moyenne plus de 5 000 repas par jour. En 2016, 5 300 repas ont été préparés quotidiennement sur place.

Concernant la sécurité alimentaire, la Ville de Limoges veille toujours à la qualité des produits servis dans ses restaurants scolaires, en se conformant strictement aux règles en vigueur.
L’équilibre nutritionnel est contrôlé par une diététicienne et les menus sont constitués de manière à offrir des repas variés et équilibrés tout en tenant compte de la variété de la production en fonction des saisons. Les enfants présentant des allergies alimentaires peuvent bénéficier d’un protocole d’accueil individualisé (PAI) sur prescription d’un médecin.

Une attention particulière est accordée au développement de l’approvisionnement local. Ainsi, 100 % de la viande de boeuf et de la viande de porc sont d’origine Limousine, 70 % des volailles et 20 % des fruits et légumes frais sont d’origine Nouvelle Aquitaine. Pour répondre aux recommandations du Grenelle de l’environnement, la Ville s’est engagée à proposer des produits issus de l’agriculture biologique en privilégiant les circuits courts et les approvisionnements de proximité. Ainsi, les restaurants scolaires sont approvisionnés en fruits et légumes BIO principalement produits en Limousin ou départements limitrophes et des produits laitiers BIO, pour la plupart régionaux sont intégrés dans les menus.

Limoges, Ville Santé Citoyenne et ville Active du Programme National Nutrition Santé a souhaité diminuer d’au moins 20 % la consommation actuelle de sel dans les repas proposés dans les restaurants scolaires. En partenariat avec l’Agence Régionale de Santé du Limousin, le réseau Limousin nutrition (LINUT), elle agit sur les pratiques d’assaisonnement et de cuisson en proposant des journées de formation au personnel de la restauration scolaire qui ont permis de réduire de plus de 30 % le sel dans les repas servis aux enfants.

Afin de lutter contre le gaspillage alimentaire, des formules d’abonnement forfaitaire à la restauration scolaire sont proposées. Cela permet à la ville d’avoir une meilleure connaissance du nombre quotidien de rationnaires et d’adapter au plus juste les quantités de repas à préparer.

Les familles ont le choix entre quatre forfaits de restauration scolaire :
- Forfait pour les quatre jours de classe de la semaine
- Forfait pour trois jours
- Forfait pour deux jours
- Forfait pour un jour

La tarification prévoit une remise croissante calculée à partir du quotient familial et en fonction du nombre de jours choisis dans l’abonnement.

Exemple : pour un forfait de 4 jours/semaine (pour un enfant résidant sur la commune de Limoges) :
le forfait mensuel minimum est de 12,32 €
le forfait mensuel le plus élevé est de 59,26 €
Le tarif est majoré de 25% lorsque l’enfant réside en dehors de la commune de Limoges.

Nouveautés

Ouverture du restaurant scolaire Montmailler à la rentrée 2017 et rénovation du restaurant scolaire de La Bastide.

A l’occasion de Toques et porcelaine :
Un menu spécial dans les restaurants scolaires en présence du chef étoilé Jacques Chibois, parrain de la manifestation
Parmi ses projets, le conseil municipal des enfants a souhaité intervenir au niveau des restaurants scolaires, notamment par une présence régulière de « cuisines du monde ». Il a ainsi été proposé d’initier cette action en ouvrant les restaurants scolaires à Toques et Porcelaine, par le biais d’un menu signé du parrain de la manifestation, Jacques Chibois*.

Cuisiné par les responsables de chaque restaurant et servi à l’ensemble des enfants les 21 et 22 septembre, le menu du chef étoilés sera composé d’une entrée, d’un plat et d’un dessert, adaptés au cahier des charges préalablement fourni par la direction de la Jeunesse. Ce menu sera accompagné d’un livret reprenant la recette et remis aux élèves.

Le menu :
Entrée : Bruschetta grassoise, tomate et basilic
Plat : Polente avec sa fondue de boeuf à la tomate « comme on l’aime en Provence »
Dessert : Blanc-manger fruité, caramel et mouillettes.

Infographie chiffres clés 2017

Le numérique à l'école

Plan numérique pour l’école

Le ministère de l’Éducation Nationale poursuit depuis 2015 le développement des usages et équipements du numérique dans les établissements scolaires. Dans chaque académie, un appel à projets « collèges numériques et innovation pédagogique » a été lancé afin d’équiper en matériels et en ressources numériques les collèges et les écoles d’un même secteur.
Ce plan numérique concerne en priorité les élèves de cycle 3, dans le cadre de la liaison collège-école. Sa mise en oeuvre ouvre droit à une subvention attribuée par l’académie destinée à financer l’acquisition des matériels et l’intégration de ces équipements collectifs au système d’information des écoles.
Les projets des écoles sont soumis à la validation d’un comité de pilotage national. 13 écoles élémentaires ont répondu à l’appel à projets pour l’acquisition de 26 classes mobiles, constituées chacune de 16 tablettes et représentant un budget d’environ 208 000 €. La subvention de l’État est fixée à 50% de la dépense plafonnée à 8 000 € par classe mobile et dans la limite de 3 classes mobiles par école. La première année, les écoles retenues bénéficient également d’une dotation exceptionnelle de 500 € pour l’achat de ressources numériques. A ce jour, les candidatures des écoles Homérides, Jean-Montalat, Odette Couty, Léon Berland, La Monnaie, Aristide Beslais et la Brégère ont d’ores et déjà été retenues.

Renouvellement de l’espace numérique de travail (ENT) des écoles

Les écoles municipales utilisent depuis une dizaine d’années un espace numérique de travail (ENT) qui permet aux enseignants, aux élèves et aux parents de disposer d’un ensemble de services et de fonctionnalités tels que le cahier de texte, une mini messagerie, un espace de stockage et des ressources pédagogiques disponibles en ligne. Cet ENT va être remplacé par un nouvel outil, plus moderne et performant et qui intègre déjà une centaine de ressources numériques pédagogiques gratuites directement accessibles par les écoles. Le déploiement dans l’ensemble des écoles, qui représentera à terme un budget de 12 000 € pour les 64 écoles, se fera progressivement à partir de la rentrée scolaire, en commençant par les écoles volontaires et en vue d’une généralisation dans les deux années à venir.

D’importants travaux de rénovation dans les écoles durant l’été 2017

Dans un contexte économique particulièrement difficile, et malgré le désengagement de l’État imposant aux collectivités territoriales de lourdes contraintes budgétaires, la municipalité a décidé d’engager des travaux ambitieux de rénovation des écoles qui en ont le plus besoin.

En 2017, la Ville de Limoges a décidé de poursuivre sa forte politique d’investissement pour la réhabilitation des bâtiments scolaires. Dans le cadre du plan pluriannuel d’investissement, la Ville de Limoges a fait le choix de consacrer une enveloppe budgétaire de 1,5 million d’euros TTC, pour l’entretien et la rénovation des bâtiments dans les écoles.

*Au niveau des bâtiments scolaires
(travaux réalisés sous le pilotage de la Direction Architecture et Bâtiments, par les agents municipaux ou des entreprises extérieures)

Pour cette rentrée 2017-2018, 560 000 € ont déjà été investis depuis le début de l’année 2017 pour d’importants travaux de rénovation au sein de 7 maternelles, 5 élémentaires et 1 primaire, soit 13 écoles.

Parmi les chantiers les plus significatifs réalisés durant l’été 2017 :
- Maternelle des Bénédictins : aménagement d’une salle de classe dans le bâtiment de l’école élémentaire, restructuration des sanitaires élèves, travaux d’aménagement d’un couloir (plafond, électricité, peinture)
→ Montant des travaux : 50 000 € TTC, réalisation juillet / août (finitions éventuelles aux vacances de la Toussaint)

- Maternelle Montmailler : aménagement de locaux dans le bâtiment de l’école élémentaire pour l’accueil d’une classe de maternelle, les enfants seront donc provisoirement accueillis dans le bâtiment modulaire installé dans la cour de récréation de l’école élémentaire.
→ Montant des travaux : 40 000 €

- Elémentaire Marcel Madoumier : réfection globale de salles de classes et de sanitaires (ouverture de classe)
→ Montant des travaux : 30 000 € TTC

- Maternelle de la Bastide : réfection du couloir rez-de-chausée haut et d’une cage d’escalier, (doublage et peintures)
→ Montant des travaux : 25 000 € TTC

- Maternelle Jules Ferry : réfection des peintures des radiateurs de la salle de garderie
→ Montant des travaux : 2 500 € TTC

- Elémentaire Montmailler : réfection des peintures de deux salles de classe, traitement phonique d’une salle
→ Montant des travaux : 18 000 € TTC

- Maternelle Saint-Lazare : réfection des peintures d’une cage d’escalier, installation de dispositifs anti-pince doigts
→ Montant des travaux : 15 000 € TTC

- Elémentaire de Landouge : peinture du local des ASE (agents spécialisés dans les écoles élementaires)
→ Montant des travaux : 1 500 € TTC
installation d’un dispositif d’alerte PPMS (plan particulier de mise en sûreté)
→ Montant des travaux : 7 400 € TTC

- Elémentaire du Roussillon : réfection des peintures pour l’ouverture d’une salle de classe
→ Montant des travaux : 8 000 € TTC

- Maternelle Gérard Philipe : réfection des peintures dans 2 salles de classes
→ Montant des travaux : 8 000 € TTC

- Maternelle Joliot Curie : pose de faux-plafonds et remplacement éclairage dans un couloir
→ Montant des travaux : 5 000 € TTC

- Elémentaire Victor-Hugo : réfection peintures de la BCD (bibliothèque centre documentaire)
→ Montant des travaux : 4 000 € TTC



*Au niveau des espaces extérieurs
(travaux réalisés sous le pilotage de la Direction des Espaces verts, par les agents municipaux ou des entreprises extérieures)

Parmi les chantiers les plus significatifs, réalisés durant l’été 2017 :
- Maternelle Léon Berland : suppression du bac à sable et remplacement de l’aire de jeux et des bancs, réalisation de sol amortissant, remplacement du gazon synthétique, remplacement de la partie de la cour en terre par de l’enrobé et mise en place d’une clôture occultante
→ Montant des travaux : 80 000 €

- Maternelle Jules Ferry : suppression du bac à sable et remplacement d’une partie de l’aire de jeux et des bancs, réalisation de sol amortissant
→ Montant des travaux : 60 000 €



- Maternelle Jean Montalat (nord) : remplacement de l’air de jeux et des bancs, réalisation de sol amortissant, suppression des bordures dans la pelouse, reprise d’une partie de la cour en enrobé, reprise de l’assainissement
→ Montant des travaux : 45 000 €

- Maternelle les Bénédictins : suppression du bac à sable et remplacement de l’aire de jeux et des bancs, réalisation de sol amortissant
→ Montant des travaux : 35 000 €

- Maternelle Léon Blum: suppression du bac à sable et remplacement de l’aire de jeux et des bancs, réalisation de sol amortissant
→ Montant des travaux : 35 000 €

L’extension et la restructuration du groupe scolaire « CondorcetRoussillon »

L’opération d’extension et de restructuration du groupe scolaire «CondorcetRoussillon » est en cours. Conçu par l’architecte et les ingénieurs de la Ville, ce projet est réalisé en cinq phases, la quatrième est en cours.

Les cinq phases :

▶ Phase 1: extension d’un bâtiment scolaire cycle 2 terminée en septembre 2012, accueillant quatre classes de maternelle (montant des travaux : 2 050 000 € TTC)
▶ Phase 2 : construction d’un restaurant scolaire terminée en mars 2014 (montant des travaux : 1 800 000 € TTC)
Phase 3 (réalisée en 2017) : restructuration de l’ancien restaurant scolaire à destination du cycle 2 (5 salles de classes, une bibliothèque centre documentaire).
Le bâtiment a été entièrement restructuré.
Dans la conception des espaces, une attention particulière a été apportée pour bénéficier au maximum de lumière naturelle grâce à de grandes baies vitrées dans les salles de classe, la salle de réunion et les circulations.
Le chauffage par radiateurs à eau chaude et l’eau chaude sanitaire sont raccordés sur le réseau de chaleur urbain (chaufferie biomasse) grâce à un échangeur situé dans la sous-station construit précédemment.
La ventilation est à simple flux asservie à une horloge programmée en fonction de l’occupation afin de limiter les déperditions par renouvellement d’air.
Gestion des éclairages par détecteurs dans les circulations et sanitaires et selon la luminosité dans les salles de classe et la BCD.
Gestion de l’eau grâce à des robinets temporisés tempoflux.

Ce bâtiment accueille pour la rentrée scolaire 2017-2018, 5 classes du cycle 2, les autres seront réparties dans des préfabriqués.

Montant des travaux : 1 000 000 € TTC
(dont 350 000 € subventionnés FEDER / Région au titre des économies d’énergie)

Phase 4 (en cours) : restructuration –reconstruction du bâtiment Condorcet pour accueillir les classes maternelle
Démarrage des travaux en septembre 2017, ouverture prévue en septembre 2019
Coût estimé : 3 200 000 € TTC

Phase 5 (prévisionnelle) : restructuration –extension du bâtiment Roussillon pour accueillir les classes du cycle 3
Démolition des préfabriqués, anciens logements, aménagement des cours et voirie, création de parkings.
Coût estimé : 3 350 000 € TTC

La restructuration devrait être entièrement terminée pour la rentrée scolaire de 2021.






Retour à la liste des actualités || Voir les archives