Accueil Actualités Incendie rue de la Boucherie

Actualités

Publiée le 23 Février 2018

Cadre de vie

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. Envoyer à un ami

Incendie rue de la Boucherie

Un arrêté municipal de péril publié le 28 février


Réouverture de la rue de la Boucherie


Suite à la visite de chantier d’Emile Roger Lombertie, maire de Limoges, vendredi 23 février au matin et en accord avec la société Eiffage qui a procédé à la pose de la tour d’étaiement ; il a été décidé de réouvrir la rue de la Boucherie ce même jour à 18 heures.

En effet, la rue étant désormais sécurisée et déblayée et la tour d’étaiement posée (sur la façade du numéro 42 en totalité et partiellement sur les façades des numéros 40 et 44), les piétons pourront de nouveau utiliser le trottoir situé en face des immeubles sinistrés (à droite en descendant).

Par conséquent, l’accès aux numéros impairs de la rue de la Boucherie pour l’ensemble des riverains (habitants et commerçants) sera libéré : ceux-ci pourront donc regagner leur domicile.

 


Téléchargez :

L'historique du drame
tel qu'il a été diffusé par les élus en centre ville
le samedi 24 février au matin

 

La lettre ouverte d'Emile Roger Lombertie
aux parlementaires de Haute-Vienne

 

 

 

 

 

Un arrêté municipal de péril publié le 28 février

 

Après l’incendie du 17 février dernier, la rue de la Boucherie a été déblayée et une tour d’étaiement a été posée sur la totalité de la façade du numéro 42 et partiellement sur les façades des numéros 40 et 44 afin d’être de nouveau ouverte aux piétons (sur le trottoir en face des immeubles sinistrés). Suite aux constatations effectuées par l’expert, la Ville de Limoges a publié mercredi 28 février un arrêté municipal en vue de garantir la sécurité publique.

Suite à sa visite, l’expert, chargé d’examiner les bâtiments situés 40, 42 et 44 rue de la Boucherie et 9 rue Charreyron, a constaté l’état de « péril grave et imminent pour la sécurité des personnes et des ouvrages ».

La Ville a publié mercredi 28 février un arrêté de péril pour mettre en demeure les propriétaires des bâtiments concernés de faire cesser le péril grave en procédant au déblaiement des ouvrages détériorés par l’incendie et à la mise en sécurité par l’intérieur de l’ilôt par des
dispositifs d’étaiement des façades (sur les rues de la Boucherie et Charreyron) et des parois séparatives des immeubles mitoyens.
Les travaux de sécurité doivent être exécutés sans délai. Les immeubles sinistrés, ainsi que ceux situés au 36, 38 et 48 rue de la Boucherie, doivent rester entièrement évacués par leurs occupants.

 



Retour à la liste des actualités || Voir les archives


La ville de Limoges utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En continuant, vous acceptez de recevoir les cookies sur les sites de la ville de Limoges.

En savoir plus