Accueil Actualités Le réseau de chaleur du Val de l’Aurence

Actualités

Publiée le 17 Mai 2018

Cadre de vie

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. Envoyer à un ami

Le réseau de chaleur du Val de l’Aurence

Le réseau de chaleur du Val de l’Aurence s’étend à La Bastide.

Des travaux sont entrepris sur le réseau de chaleur du Val de l’Aurence afin de l’étendre jusqu’à La Bastide. Ojectif ? 8 km de réseau supplémentaire qui vont permettre à 3 500 équivalents-logements de profiter d’une énergie verte à un prix plus attractif. Cette opération, qui s’achèvera en septembre, permettra également d’économiser le rejet de 6 000 tonnes de CO2 par an.

La Ville de Limoges organise la distribution de chaleur, vers plus de 13 000 équivalents-logements, via principalement les réseaux du Val de l’Aurence et de Beaubreuil, et en complément grâce à celui de l’hôtel de ville.

Le réseau de chaleur du Val de l’Aurence a connu, ces dix dernières années, des évolutions majeures avec la mise en service en 2012 d’une centrale biomasse, qui produit électricité et chaleur à partir de plaquettes forestières issues de la filière bois locale. Cette centrale a permis des extensions progressives du réseau au Nord jusqu’à Beaublanc, au Sud jusqu’au CHU, et en 2016 jusqu’au quartier Bellevue.

Le réseau du Val de l’Aurence, long de 18,3 km et comprenant 71 sous-stations, représente un réseau très important de chauffage et d’eau chaude. Il distribue plus de 100 GWh d’énergie (soit environ 10 000 équivalents-logements). Ces trois dernières années, ce réseau a reçu le label éco-réseau chaleur délivré par l’association Amorce.

Afin que davantage d’usagers bénéficient de cette énergie verte au prix attractif, des travaux d’extension du réseau en direction de La Bastide sont entrepris depuis septembre dernier. Entre 22 et 27 immeubles de logements collectifs (ou de bâtiments publics) vont être raccordés grâce aux 8 km de réseau actuellement créés et bénéficieront ainsi d’une réduction de leur facture de chauffage de 10 %.

40 GWh de consommation de gaz vont être remplacé à 80 % par de la biomasse, soit une réduction de 6 000 tonnes de rejet de C02 par an. Ces 8 km d’extension représentent un accroissement du réseau de 40 % pour un investissement de 7,5 millions d’euros porté par le délégataire de la Ville, la société Dalkia.

Cette opération d’extension consiste en la pose de deux tuyaux calorifiques de 350 mm de diamètre, à environ 1,50 m de profondeur, au départ de la chaufferie biomasse jusqu’à La Bastide via la caserne Beaublanc, l’hôtel de police, la gendarmerie et le quartier de La Brégère.

 

Calendrier prévisionnel des travaux :

• Jusqu’au 28 mai : les travaux se dérouleront rue Mignet.

• Jusqu’au 31 mai : rue Jean-Macé.

• Du 14 mai au 6 juin : de la passerelle du collège André-Mauroy à la chaufferie biomasse. Pour cela, les traversées du carrefour d’Oradour seront réalisées de nuit (entre 21h et 5h).

• Du 14 mai au 20 juillet : avenue Émile-Labussière (le carrefour Labussière/Téophile-Gautie a déjà été réalisé).

• Du 14 mai au 15 juin : rue Jean-Louis -Paguenaud.

• Du 25 mai au 27 juillet : rue Montgolfier et allée Blériot.

• Du 1er juin au 26 juillet : rue de Strasbourg.

• Du 4 juin au 13 juillet : rue de Céramique (le carrefour Céramique/Victor-Thuillat a déjà été réalisé).

• Du 18 juin au 13 juillet : rue de New-York.

• Du 2 juillet au 10 août : boulevard Clemenceau et rue Henri-Matisse.

• Du 16 juillet au 24 août : avenue Montjovis.

• Du 23 juillet au 17 août : avenue du Général-Leclerc.

• Du 3 au 15 septembre : jardin Ronsard. Parallèlement à ce chantier d’extension, le plus ancien et le plus important tronçon (qui achemine la chaleur vers le Val de l’Aurence Nord) est remplacé le long de l’avenue VincentAuriol.



Retour à la liste des actualités || Voir les archives