• 1 124 adhérents aux clubs seniors

  • 4 EHPAD et 3 Résidences Autonomie Municipales

Accueil Seniors Hébergements

Hébergements


Envoyer à un ami


La Résidence Autonomie Municipale (RAM) contribue à la prévention de la perte de l’autonomie ; elle répond aux besoins des personnes retraitées valides, qui pour rompre l’isolement, la solitude, ou par souci de sécurité ne souhaitent plus rester à leur domicile tout en conservant les avantages du logement individuel et bénéficier des services et prestations proposés par l’établissement.

Le CCAS de la Ville de Limoges gère 3 RAM (Durkheim, Casseaux et Cervières/Imbert), répartis dans différents quartiers, d’une capacité totale de 187 logements de type F1 ou F1 bis d’environ 30m² doté d’un système d’appel 24h/24 et de places de stationnement réservées à la résidence et d’un accès au transport en commun.

Un accueil et un suivi individualisés, des espaces de convivialité, des appartements accessibles en fauteuil roulant et à aménager à votre goût.


Les sorties et visites sont libres selon les horaires de la résidence.

Il est aussi proposé un service restauration quotidien de repas équilibrés, servis en salle à manger midi et soir, 7/7 jours.

Le libre choix des intervenants extérieurs (médecin, pharmacien, infirmier, pédicure, coiffeur,…….) est respecté.

Des équipes de professionnels pluridisciplinaires compétentes, formées pour veiller à votre sécurité, au respect de la bientraitance

 

Contactez le service des admissions en établissements gérontologiques municipaux

 

Des instances où vous avez la parole : conseil de la vie sociale de l’établissement, comité des usagers, comité de réflexions éthiques, commissions d’animation, des menus.

Vous résidez au sein de l’une des trois RAM, ou vous êtes hébergé(e) en EHPAD municipal et vous souhaitez accueillir votre famille, vos proches : possibilité d’un accueil en chambre d’hôtes à la RAM Cervières. Chambres entièrement équipées pour favoriser leur séjour.

Vous sortez d’hospitalisation, vous faites réaliser des travaux à votre domicile, vous souhaitez être en sécurité pendant les vacances de vos proches : la RAM Emile Durkheim propose un hébergement transitoire, un appartement relais entièrement équipé pour une période de quelques jours à un mois.
Lors d’une sortie d’hospitalisation, il permet à la personne âgée de se familiariser à nouveau avec les gestes de la vie quotidienne (repas, toilette, ….).

Le SPASAD du CCAS de la Ville peut intervenir à votre demande ou sur prescription médicale pour cette réappropriation de l’autonomie durant votre séjour.

Tarifs conventionnés à l’aide sociale départementale
Le tarif comprend : l’hébergement, le chauffage, l’eau et l’animation
L’électricité et le téléphone sont à la charge du résident
Etablissements conventionnés à l’aide au logement

Toute demande de renseignement et/ou d’admission s’effectue auprès du Service Informations Seniors du CCAS.

 

Téléchargez les tarifs 2017

Envoyer à un ami


(Etablissements hébergeant des personnes âgées dépendantes)

L’EHPAD répond aux besoins des personnes âgées en perte d’autonomie qui ne peuvent plus vivre à domicile.
Le CCAS de la Ville de Limoges gère 4 EHPAD répartis géographiquement dans différents quartiers, d’une capacité totale de 355 lits, dénommés Le Roussillon, Pr. Joseph de Léobardy, Pr. Marcel Faure et Le Mas Rome, structure spécialisée pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et apparentées.

Ces structures proposent également des places d’hébergement temporaire et une solution de répit pour les aidants avec un accueil de nuit au sein de l’EHPAD Le Mas Rome.

Les EHPAD disposent d’équipes de professionnels pluridisciplinaires compétentes, formées et présentes 24/24h.

Ils proposent un accueil individualisé, personnalisé, ainsi que des prestations comprises dans le coût de votre séjour comme, la restauration, l’entretien des locaux, l’animation, l’entretien du linge, la sécurité et une prise en charge adaptée à vos besoins.

Chaque chambre est équipée, d’un cabinet de toilette et de connectiques pouvant recevoir un téléviseur et le téléphone.

Les valeurs des EHPAD s’inscrivent dans une amélioration continue de la qualité.

L’usager est placé au cœur de celle-ci, ainsi chaque structure dispose d’un Conseil de la Vie Sociale (CVS), de commissions (animation, menus, etc…) et propose des réunions des familles. Le CCAS est quant à lui doté d’un comité des usagers et d’un comité de réflexions éthiques.

Le CCAS est inscrit dans un réseau de partenariat, notamment de santé, ainsi il collabore avec le secteur hospitalier afin de permettre aux EHPAD de favoriser une prise en soins adaptées aux attentes et besoins des résidents et de leurs proches.

Dans un contexte d’évolution constante, les EHPAD proposent également des thérapies non médicamenteuses, comme la médiation animale, la pratique du tennis, l’activité physique adaptée par un éducateur diplômé, etc… ou encore, des espaces, des équipements dédiés à la pratique du snoezelen et des Pôles d’Activités et de Soins Adaptés (PASA). Ces derniers accueillent au sein des locaux aménagés au sein de l’EHPAD, des résidents de l’établissement qui manifestent des troubles du comportement modérés. Cet accueil au PASA favorise le maintien des capacités fonctionnelles, cognitives et sensorielles via des activités sociales et thérapeutiques pratiquées individuellement ou au sein d’un groupe de résidents.

Le libre choix des intervenants extérieurs est respecté par l’établissement : médecin traitant, pédicure, podologue, …

Les EHPAD municipaux sont conventionnés à l’APL.

Les tarifs 2017 sont en cours d’autorisation et sont conventionnés à l’aide sociale départementale.

Toute demande de renseignement et/ou d’admission s’effectue auprès du Service Information Seniors du CCAS.



Contactez le service des admissions en établissements gérontologiques municipaux

Téléchargez le dossier d'inscription en EHPAD

Téléchargez les tarifs 2017

Envoyer à un ami


Dans le cadre du Programme de Rénovation Urbaine (PRU) de la Bastide et du projet Bastide 2020, la Ville de Limoges a décidé de réaliser un nouveau projet pour l’EHPAD Marcel Faure. Actuellement situé au 32 rue Francis Chigot, l’EHPAD sera en effet totalement reconstruit sur l’allée Seurat.

Afin de répondre au mieux aux besoins des personnes âgées et du personnel, ce nouveau site favorisera une meilleure fonctionnalité et une diversification de l’offre de services. Les travaux de ce nouvel équipement dédié aux personnes âgées débuteront en septembre 2018, pour un coût estimé à 13 865 000 euros.

 

Le contexte

Le bâtiment

Le coût du projet

Le calendrier prévisionnel du projet de construction

 

Le contexte

Description de la problèmatique

Construit en 1988 sur 5 niveaux pour un usage de foyer-logement, l’EHPAD Pr. Marcel Faure actuel ne convient pas à l’accueil de personnes âgées dépendantes.
Cet établissement ne convient plus aux attentes des personnes car il est composé de 20 chambres doubles et 64 chambres individuelles. L’accueil aujourd’hui en chambre double pose de nombreuses difficultés de cohabitation, mais aussi d’éthique notamment en ce qui concerne la fin de vie.
Par ailleurs, cette structure présente une surface insuffisante de locaux communs, que ce soit en surfaces à vivre (salle de restaurant ne pouvant accueillir l’ensemble des résidents, absence de salle d’animation, etc…), ou en surfaces à destination des professionnels (bureaux partagés, manque de locaux de stockage, etc…)
Ainsi, au vu des contraintes architecturales, une rénovation s’avère impossible. Un agrandissement n’est pas non plus envisageable, car aucun foncier n’est disponible autour du bâtiment. La reconstruction de l’établissement « Pr Marcel Faure » s’est donc avérée nécessaire.


Les enjeux

Répondre aux besoins des résidents dépendants accueillis au sein de l’EHPAD.
Augmenter la capacité afin de répondre au besoin de la population de Limoges. En 2010, la population âgée dépendante à Limoges s’élevait à 2620, alors que la ville ne dispose que de 818 places d’EHPAD pour les accueillir. Selon les projections réalisées par le cabinet COMPAS, cette population atteindra 5.700 personnes en 2030.
Permettre le maintien à domicile d’une population vieillissante sur le quartier de la Bastide en lien avec les autres acteurs de santé locaux.


Le projet

Etablissement d’une capacité de 120 places en chambres individuelles, 104 lits actuellement dont 4 en hébergement temporaire, il proposera 116 places en hébergement permanent et 4 en temporaire.
Véritable outil de proximité, l’EHPAD Pr. Marcel Faure s’inscrira comme un véritable point d’ancrage entre le domicile et l’institution ; un établissement ressource pour le quartier.
Il intègrera d’ailleurs à cet effet, un Service de Soins Infirmiers A Domicile et d’un Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile gérés par le CCAS de la Ville et dont le champ d’intervention sera les logements du quartier. D’autre services seront développés tels que la restauration, des animations et l’entretien du linge.

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de la Ville de Limoges est propriétaire – exploitant de l’ouvrage.

L’architecte retenu pour ce projet est BVL Architecture de Limoges.

La reconstruction de l’EHPAD s’inscrit également dans un programme plus large de renouvellement urbain (PRU) de l’ensemble du quartier.

Une tranquillité, une sécurité et un confort recherchés au cœur du quartier, l’EHPAD est situé en retrait du boulevard Schuman, proche des commerces et à proximité des transports urbains.
Le bâtiment disposera d’une orientation Sud/Est dans l’angle de la parcelle cédée par la Ville.

 

Haut de page

 

Le bâtiment

Une conception du bâtiment en forme de « H » sur 3 niveaux : un projet architectural fonctionnel et adapté aux besoins tant des résidents que des personnels

Une conception quasi symétrique qui s’inscrit parfaitement dans le tissu urbain du quartier de La Bastide et qui confirme sa position d’élément urbain structurant.

Une disposition qui permet une répartition équilibrée des chambres dans chacune des ailes, à raison de 30 par aile et par niveau (1 et 2) avec une exposition Est/Ouest. Cette disposition permet d’orienter principalement les chambres à l’Est et à l’Ouest et ainsi donner une vue directe sur l’activité urbaine.

Une centralité et une proximité des espaces communs afin de limiter les déplacements des personnels et d’en faciliter l’accès et l’utilisation par les résidents.

Des espaces de vie (salons et salles à manger) avec une double orientation Nord/Sud avec à chaque niveau un salon largement vitré au Nord, une salle à manger et un salon s’ouvrant au Sud sur une large terrasse protégée entre les deux ailes et des vues traversantes.
Le rez-de-chaussée est quant à lui réservé aux fonctions logistiques et administratives, et aux services destinés aux personnes âgées du quartier.
Une entrée lisible de la rue, un parvis et une zone de dépose abritée.
Un hall traversant Nord/Sud accessible de la rue.
Des façades en retrait qui laissent place à la vie de la rue et qui permet d’agrémenter le projet avec une galerie piétonne prévue le long des façades et un parvis couvert d’accès piéton.

 

Une architecture sobre

Des formes simples, des matériaux reconnus pour leur tenue dans le temps, une trame sobre en harmonisation avec le projet de l’entrée de ville et qui accompagne l’ouverture du quartier et la qualification de ses espaces publics.


Des locaux pensés et conçus dans un style actuel

Des espaces soignés pour une ambiance chaleureuse et feutrée.

La chambre


La chambre, un espace privé, personnalisable et fonctionnel. Tout a été conçu pour permettre de recréer une ambiance proche de celle du domicile.
Celle-ci a été entièrement pensée autour du résident ; elle reste un endroit intime pour se reposer, réaliser les soins et y retrouver ses proches.

 

D’une superficie de 20m² pour l’espace chambre dont 4.1m² pour la salle de bain, elle est équipée de placards, d’une niche face au lit pour recevoir un téléviseur sans encombrement, d’une fenêtre toute hauteur pour permettre de voir à l’extérieur en fauteuil ou alité.

 

Une chambre esthétique, facile à vivre et à entretenir. Des finitions en bois, 3 ou 4 essences fruitières qui s’harmoniseront avec les revêtements de sol façon parquet. Des éclairages qui permettent d’une part des économies d’énergie et d’autre part, de favoriser une ambiance chaleureuse grâce à un éclairage indirect.

 

Une domotique/connectique pensée pour guider le résident la nuit du lit à la salle de bain, un accès WIFI et un câblage qui permettent d’accéder aux services Internet.
Une salle d’eau équipée, sécurisée et adaptée. Elle est conçue pour être un lieu fonctionnel et conforme à la réglementation sanitaire.
BVL Architecture


Des espaces extérieurs aménagés

Tous les espaces extérieurs comprennent des aménagements à la fois sécuritaire et occupationnel.
Ces aménagements comportent des dispositifs ergonomiques afin de limiter les chutes, ils facilitent la circulation des PMR et l’accès à des jardinières de cultures spécialement dédiées.
Des terrasses accessibles depuis les salles à manger et les salons ; des jardins aménagés en plusieurs lieux de vie (jardins des saisons, espace sérénité) sont proposés afin de favoriser le bien-être.
Des espaces reliés entre eux par un parcours de promenade sécurisé.


Des abords traités avec soins

Une répartition du stationnement par un découpage fonctionnel et géographique des places prévues dont 40 aménagées pour l’EHPAD.

Des plantations d’essences locales et caduques permettront de créer de l’intimité pour les usagers et de créer de l’ombre.

Des clôtures qui privilégient un visuel sur les espaces.


Un établissement inscrit dans une démarche environnementale

Un EHPAD pour lequel des aménagements s’inscrivent dans une démarche qualité environnementale :
-    un bâtiment pensé selon son environnement immédiat ;
-    des choix de produits, systèmes et procédés de construction en vue de limiter les impacts sur la santé et l’environnement ;
-    une qualité d’ambiance pour les espaces extérieurs (étude d’ombrage) ;
-    une orientation réfléchie et optimisée ;
-    des principes bioclimatiques appliqués à l’architecture du projet ;
-    implantation du bâtiment pour garantir un confort visuel, acoustique et thermique ;
-    une gestion de l’énergie et de l’eau afin de maîtriser les consommations.



 

Une démarche de conception dans l’analyse des besoins et des contraintes

L’EHPAD s’inscrit également dans une démarche de conception afin de :

-    favoriser le bien-être des personnes handicapées vieillissantes dans leur lieu de vie ;
-    prendre en compte la santé des personnels dans leur travail ;
-    créer un véritable lieu fonctionnel de vie et de travail ;

Il s’agit d’intégrer au mieux les réalités quotidiennes afin de proposer/favoriser des zones fonctionnelles, sécurisées.


Haut de page

 

Le coût du projet

Coût total du projet de construction de l’EHPAD Pr. Marcel Faure estimé à : 13.865.000,00€, dont 2.400.000€ subventionnés par le Conseil Départemental 87 et 500.000 € par la CNSA/ARS Nouvelle Aquitaine.

Le CCAS restera vigilant quant à la hausse appliquée au prix de journée ; il sera de l’ordre de 61.52€ en 2020 à l’ouverture (57.13€ en 2017).


Haut de page

 

Le calendrier prévisionnel du projet de construction


Début des travaux programmé pour septembre 2018
Fin des travaux programmée pour juin 2020


Haut de page

Envoyer à un ami


Nouvelle alternative à l’entrée en maison de retraite et se substituant au domicile devenu inadapté, la Maison bi-générationnelle A.I.M.E.R© (Aînés, Infirmiers, Médecins, Etudiants, Résidence) est destinée aux personnes âgées en début de dépendance et/ou de maladie cognitive souhaitant bénéficier d’un cadre de vie sécurisant et convivial, tout en conservant leur autonomie de vie, mais également aux étudiants en professions de santé.

Un constat

Au début du XXème Siècle, au moins 3 générations vivaient sous le même toit. Les ménages sont aujourd’hui de plus en plus petits.

L’espérance de vie progresse de 3 mois chaque année (homme : 78 ans-femme 84 ans). Le nombre des + de 75 ans va doubler, 5,6 millions en 2010, 12 millions en 2050. (source Institut français des séniors)

Les maisons de retraite restent une solution pour les personnes les plus dépendantes. Mais 92% des plus de 75 ans vivent chez eux et aspirent à vieillir autrement que dans une maison de retraite. Ils cherchent à rester chez eux le plus longtemps possible.
Faute de présence sécurisante à leurs côtés, parfois seulement la nuit, 1 personne sur 2 de plus de 70 ans vit seule et doit quitter à contre coeur son domicile (2012 institut Français des séniors)


2 populations visées :

Nombre de personnes âgées ne disposent pas d’une solution de logements entre leur habitat de pleine autonomie et le recours contraint à l’EHPAD.
Il est communément reconnu que le maintien du lien social entre les générations retarde la progression des maladies cognitives.
La lutte contre l’isolement à laquelle participe la présence sous le même toit de deux générations – grand âge et étudiants – va donc dans le bon sens.
Les futurs locataires présenteront une classification n’excédant pas GIR 6 ou 5 (GIR 6 Autonomie totale à GIR 1 dépendance totale) de la grille AGGIR (Autonomie Gérontologie Groupe Iso Ressources)

 

Une solution : les logements intergénérationnels

Définition ( Habitat Groupé de personnes seules ou en couple appartenant à des générations ou classes d’âge différentes avec parmi celles-ci
au moins une génération de personnes dites « Agées ». )

 

C’est une cohabitation entre des personnes âgées et des jeunes étudiants en cours d’études médicales ou para médicales type infirmier, aide soignant, médecine, pharmacie, métiers de la rééducation. La présence d’étudiants peut s’avérer rassurante; d’autant qu’ils sont là pour offrir leur aide en cas de besoin et faire les courses, faire la conversation, échanger au quotidien, partager des repas…


En contrepartie le locataire étudiant se loge à moindre coût dans un esprit d’entraide, de solidarité et de partage, bénéfique à une génération hyper connectée.

Le logement intergénérationnel est un moyen de répondre à deux problèmes sociétaux actuels :
- L’isolement des personnes âgées et la précarité des jeunes générations.
- En outre cette forme de logement ravive les liens intergénérations. La représentation que peut avoir une génération pour une autre se gomme grâce à un tel dispositif.


Le projet proposera 5 appartements indépendants Type 2 d’environ 50 m² pour les séniors et 1 appartement Type 4 de 80 m² en colocation
pour les étudiants.


Un fonctionnement original et reproductible…

Le bailleur social DOM’AULIM aura en charge la réhabilitation de l’immeuble en 6 logements éligibles à l’APL et une salle commune qu’il mettra à disposition de la Mutualité Française Limousine en tant que gestionnaire.

La gestion administrative du site sera assurée par la Mutualité Française limousine, cette dernière assurera la mise en location des logements (recherche de locataires, visite, état des lieux, signatures des baux…) ainsi que la gestion des étudiants salariés (CDI, gestion des plannings). Elle assure un rôle d’interface et de gestionnaire entre le propriétaire (DOM’AULIM) et la personne accueillie. En outre, elle assure l’intermédiaire entre le locataire et le service technique du propriétaire pour toutes les réparations qui n’incombent pas aux locataires.

 

Ensuite un accompagnement humain sera initié par la Mutualité Française Limousine:

Les Etudiants auront en charge de favoriser le lien social avec les locataires âgés, par des animations hebdomadaires, et d’assurer une vigilance de tous les instants pour alerter en cas de besoin. A ce titre une charte sera signée par l’ensemble des locataires à leur entrée dans la résidence. Un contrat étudiant à durée indéterminée de quelques heures par semaine sera également conclu avec chacun d’eux, en sus de leur bail de location , afin d’encadrer leur intervention.

Parallèlement, le service à la personne géré par la Mutualité Française Limousine , ADOM LIMOUSIN interviendra auprès des séniors pour une aide à domicile sur les actes de la vie quotidienne si besoin : ménage, repassage, aide administrative…A DOM LIMOUSIN sera également en charge de coordonner cette aide à domicile à la demande de chacun. Un contrat d’accompagnement en plus de la charte sera alors signé par le locataire.

Enfin, un partenariat avec le CCAS de LIMOGES sera conclu pour du portage de repas si besoin.


Les logements adaptés aux séniors seront équipés de matériels domotiques de nature à sécuriser l’habitat : chemin lumineux, volets électriques, centralisation des commandes électriques, tel que plaques de cuisson, chauffage…un dispositif de téléassistance sera mis en place pour apporter un maximum de sécurité et de réactivité en cas d’incidents.


Une salle commune de 30 m² avec cuisine thérapeutique permettra aux locataires de se retrouver pour des moments conviviaux autour d’animations quotidiennes menées par les étudiants et le service à la personne.

NB : Les étudiants n’accompliront pas d’actes médicaux.

 


Infos pratiques…

Coût estimatif global des travaux, compris la maîtrise d’oeuvre et raccordements divers : environ 800 000 euros

Calendrier prévisionnel : livraison du chantier à l'automne 2017 pour une location effective début 2018.

Les personnes âgées intéressées peuvent être inscrites d’ores et déjà sur liste d’attente pour être recontactées.
Les étudiants intéressés peuvent déposer une candidature.

Pour plus d’informations sur le projet et informations sur le fonctionnement : Aline Bertin, directrice Développement de la Mutualité Française Limousine, 05 19 99 25 12, abertin@mutualitefrancaiselimousin.fr

 

Téléchargez la plaquette

 


Galerie photos

Plus de médias

Séances d'é...
Image Detail
EHPAD Marce...
Image Detail
EHPAD du Ma...
Image Detail
Animation R...
Image Detail

Séances d'é...
Image Detail
EHPAD du Ro...
Image Detail
Animation E...
Image Detail
EHPAD Josep...
Image Detail
Résidence a...
Image Detail
Résidence a...
Image Detail
Résidence a...
Image Detail
Séances d'é...
Image Detail
Séances d'é...
Image Detail
Animation R...
Image Detail